7 façons de gagner de l’argent en tant que développeur

Cet article est libre d'accès pour tous grâce à la générosité des abonnés de Mindsers Blog qui soutiennent notre blog indépendant. Si vous appréciez le contenu que je propose, je vous invite à vous abonner dès aujourd'hui.

Savoir coder est un avantage certain dans notre vie moderne. Bien sûr, l’un des avantages qui intéressent le plus de monde lorsque j’en parle, c'est l’argent. Ce n’est pas un secret, le code, ça peut rapporter gros. Parlons-en.

Comment gagner de l’argent quand on sait coder ? Le moyen le plus facile, c'est de se faire embaucher comme développeur. C’est facile, car le marché est très en demande de ce type de profil. Et, vous connaissez la loi de l’offre et de la demande.

Ainsi, si vous voulez la sécurité de l’emploi et que travailler pour un supérieur hiérarchique ne vous dérange pas, optez pour l’option CDI. C’est bien payé en ce moment (l’offre et la demande toujours).

Mais, comme la plupart de mes lecteurs sont des développeurs, ils savent déjà que l’on peut gagner de l’argent comme développeur en CDI. J’imagine donc la question que je reçois souvent doit se comprendre : comment gagner de l’argent autrement qu’en bossant un 9 h-17 h pour un chef quand on est développeur ? Ou alors comment gagner de l’argent en plus de son CDI quand on sait coder ?

1. Devenir freelance

Devenir freelance, c'est monter sa boite et facturer directement ses clients au lieu de laisser un patron le faire et prendre le plus gros du chiffre à notre place.

Bon, le freelancing peut prendre plusieurs formes pour un développeur. Ce peut être très proche de l’expérience du salariat : travailler dans les locaux du client pour renforcer une équipe de développement que le client a formé lui-même. Finalement, seul le contrat change (et potentiellement le salaire aussi) mais ça change peu du salariat et cette activité nécessitera un temps plein. Impossible de le faire tout en étant salarié d’une autre entreprise.

Toutefois, le freelance peut décider de se détacher du modèle du salariat en ne facturant pas des heures, mais des services. Par exemple, coder et vendre des sites internet pour les entreprises qui en ont besoin. Et, au lieu de facturer tous les mois les heures que vous avez passées sur le projet, vendez le projet lui-même comme un service de développement. De cette façon le client n’achète pas une personne (ou le temps d’une personne) mais un service fourni par une entreprise, peu importe quel humain fournit ce service, etc.

Un petit site vitrine de 5 000 euros peut aisément être codé sur les soirs et weekends. Vous pouvez aussi vous organiser avec d’autres freelances pour profiter des forces / expertises de chacun et former votre propre équipe.

Il est aussi possible d'intervenir pour une fonctionnalité précise sur le projet d'un client. On appelle souvent ça le mode pompier. Dans ce cas, le client veut souvent que vous travailliez vite et bien. Ça se paye.

Si malgré les similitudes avec le salariat vous souhaitez vous lancer en freelance, regardez de ce côté :

  • La place de marché historique pour développeurs : codeur.com
  • Le catalogue d'expert Ghost CMS : Ghost Experts
  • La place de marché pour freelances du numérique : malt.fr

2. Vendre des thèmes pour CMS

Si vous aimez le “front” et que vous voulez aller vers l’approche produit plutôt que l’approche service, vous pouvez développer et vendre des thèmes pour WordPress, ou pour Ghost, ou pour n’importe quel autre CMS.

Ce qui est bien avec l’approche produit, c’est que la vente est répétable. Une fois le thème développé, vous pouvez le vendre à 10 000 personnes, cela ne vous coutera pas plus de temps. Par contre, un produit se vend généralement moins cher qu’un service.

Autre avantage des thèmes pour CMS : vous allez à votre rythme, il n’y a pas de deadline client à respecter. Vous occupez vos soirées et week-ends comme bon vous semble.

Quelques liens utiles :

3. Vendre des plugins pour CMS

Si vous n’aimez pas le front, les CMS ont quand même de quoi vous occuper. Au lieu de coder des thèmes, pourquoi ne pas coder des plugins qui vont améliorer l’expérience des utilisateurs de ces CMS. La plupart des CMS / plateforme permettent de vendre les plugins que vous développez en one-time ou en abonnement.

Par exemple, beaucoup de développeurs proposent des applications pour la plateforme Shopify et vivent des revenus générés !

Pour en savoir plus :

4. Coder une application SaaS

Cette option est un niveau au-dessus de la création de plugins pour CMS. Vous restez dans la création d’outils utilitaire, mais vous êtes totalement indépendant d’une plateforme spécifique.

Un projet bien codé peut ensuite vous rapporter des revenus réguliers sans nécessité beaucoup de temps de votre part. Même s’il y aura de la maintenance, il ne sera pas forcément utile d'ajouter 1000 et une nouvelles fonctionnalités tous les quatre matins.

Autre chose : la création d’une application SaaS c’est fun. C’est un side project que vous prendrez surement beaucoup de plaisir à coder. Serez-vous le prochain Netflix ou le prochain Stripe ?

Je vous conseille de lire le blog de Monica Lent pour continuer à en apprendre plus sur le sujet. Elle vit de ses outils SaaS.

5. Commencer un blog

Si vous aimez parler de vos connaissances et les partager, lancer votre blog ! C’est un excellent passe-temps et vous rencontrerez beaucoup de personnes passionnantes.

Il y a de nombreuses façons de monétiser un blog :

  • la publicité
  • le contenu payant
  • l’affiliation marketing
  • le guest posting

En plus de cela, vous vous construirez une audience. Et, une audience, c'est la base pour lancer de multiples autres business :

  • la vente de t-shirt pour les développeurs
  • la vente de cours
  • le marketing d’influence (ça a commencé sur les blogs, pas les réseaux sociaux).
  • Etc

Toutefois, je ne vais pas vous mentir, le blog est un investissement long terme. Il sera quasi impossible de se faire de l’argent dès le premier mois d’écriture. Mais sur le long terme, un blog peut rapporter beaucoup et longtemps.

Dernier avantage pour le blog : il permet d’être indépendant des autres acteurs du web et de pérenniser les flux de revenus que vous avez réussi à mettre en place.

À lire pour creuser le sujet :

6. Vendre des formations

On en a déjà un peu parlé, mais un développeur peut aussi apprendre aux autres à coder. C’est bien sûr plus facile lorsque l’on a déjà une audience qui nous accordent du crédit, cependant il est tout à fait possible de vendre des cours en ligne sans avoir d’audience au préalable.

Pour cela, pensez aux plateformes comme Pluralsight, tuto.com, Khan Academy, Linkedin Learning, Udemy, etc. Il s’agit de plateforme de formation en vidéo qui ont permis à des centaines de formateurs (notamment des développeurs) de vivre des formations qu’ils créaient.

La formation peut aussi prendre la forme d'e-book ou de livre. Et, même, d’un site web que vous auriez créé pour l’occasion.

Si vous ne souhaitez pas dépendre d'une plateforme pour vendre vos formations et que vous avez déjà une audience, lisez la suite.

7. Lancer un site e-commerce

Pourquoi pas ne pas réellement vendre des produits ? Vous pouvez créer des centaines d’objets autour de l’univers du code et du développement. Ensuite, vous pourrez les vendre sur votre propre boutique en ligne.

Sur votre boutique, vous pourrez aussi vendre des livres, des cheatsheets, ou d’autres supports de formation.

À vrai dire, un site e-commerce vient potentiellement en complément de beaucoup des options dont nous avons parlé ci-dessus. Vous pouvez, par exemple, vendre vos thèmes WordPress directement sur votre propre boutique !

Par contre, la boutique sera surement l’option la moins technique de toutes. Si vous aimez être la main dans le cambouis, à part à coder vous-même votre boutique, lancer un site e-commerce n’est pas la meilleure idée.

Quelques outils pour vous aider à monter votre site e-commerce :


Ce ne sont pas toutes les façons de gagner de l’argent pour développeur, il y en a surement beaucoup d’autre. En revanche, ce sont les sept premières qui me sont venues à l’esprit et qui me semblent réalisables relativement simplement.

J’ai aussi remarqué que j'avais déjà testé plusieurs de ces activités et que j’en garde un bon souvenir. J’espère en tout cas que vous trouverez votre bonheur dans cette liste, que vous souhaitiez augmenter, remplacer ou diversifier vos sources de revenu. Bon courage !

Join 100+ developers and entrepreneurs and get notified on every new content.

No spam ever. Unsubscribe in a single click at any time.

Si vous avez des questions ou des remarques/conseils, n'hésitez pas à laisser un commentaire plus bas ! Je serais ravis de vous lire. Et si vous aimez l'article, n'oubliez pas de le partager avec vos amis.