Mon voyage à Lisbonne pour le Web Summit 2022

Cet article est libre d'accès pour tous grâce à la générosité des abonnés de Mindsers Blog qui soutiennent notre blog indépendant. Si vous appréciez le contenu que je propose, je vous invite à vous abonner dès aujourd'hui.

Ce n'est que le troisième événement auquel j'assiste depuis le COVID-19. Ça fait toujours bizarre de rencontrer autant d'autres personnes en même temps. Pour le Web Summit 2022, c'est environ 71 000 personnes qui se réunissent pour apprendre des intervenants.

Dans cet article, je ferai un résumé complet de mon voyage, y compris des réflexions sur les conférences et d'autres informations utiles sur les lieux, la ville, l'organisation, etc. L'article sera semblable à ce que j'ai fait pour le Git Merge en 2019.

Web Summit : c'était comment ?

Cet événement, comme anticipé, était vraiment cool. Il n'est pas surprenant que tant de personnes fassent le déplacement de tant de pays. L'organisation était excellente et j'ai beaucoup appris de toutes les conférences que j'ai pu regarder.

Je vous parlerai de tous les autres aspects de cet événement plus tard dans l'article. Pour l'instant, j'aimerais partager avec vous les notes que j'ai prise des talks auxquels j'ai pu assister. Continuez de lire.

From open source to Unicorn: How to build on a project

🧑‍🏫
Intervenants: Milin Desai (Sentry), Tim Crino (Inc. Magazine)

Comme toutes les autres entreprises, celles de l'open source doivent gagner de l'argent. Le but de toute entreprise est de gagner de l'argent. Ainsi, même si l'entreprise est fondée sur un projet open source, elle a besoin d'un modèle économique solide pour réussir.

La plupart des entreprises choisissent d'avoir un modèle que l'on peut appeler "open source core". Cela signifie qu'ils fournissent le logiciel de base de façon open source, mais implémentent certaines fonctionnalités uniquement pour les clients premium sur leur plate-forme SaaS.

Sentry a décidé d'aller dans une autre direction : ils fournissent le logiciel complet en open source. Ils gagnent de l'argent en fournissant un service d'hébergement simple pour ceux qui ne veulent pas s'embêter à maintenir une infrastructure.

Si les clients voient la valeur de votre produit, ils vont le payer

Sentry a aussi essayé de vendre des fonctionnalités premium comme d'autres entreprises. Ils sont cependant revenus sur cette décision, car ils estimaient que les clients payants biaisaient trop leur façon de construire leur produit. Ils ne prenaient plus les mêmes décisions à cause de ces clients.

L'entreprise pense que rendre le produit open source a permis de construire une communauté forte autour de celui-ci. Cette communauté a énormément aidé à construire Sentry. Pour que l'entreprise ne se sente pas hypocrite dans sa communauté, Sentry redonne beaucoup à l'open source : ils parrainent les meilleurs contributeurs et développeurs qui construisent les outils qu'ils utilisent en interne. Ils encouragent également leurs employés à contribuer à l'open source.

How do we tackle software's crisis of trust?

🧑‍🏫
Intervenants: Amanda Malko (G2), Tim Crino (Inc. Magazine)

Les utilisateurs ne font plus confiance aux logiciels (et très probablement aux entreprises derrière eux). Des études montrent que les utilisateurs feront plus confiance aux avis des autres clients qu'au marketing et aux informations fournies par une entreprise via son site Web ou un vendeur.

60 % des personnes déclarent qu'elles ne contacteront un vendeur qu'après avoir demandé à leurs pairs un aperçu. Elles ont souvent déjà décidé d'acheter lorsqu'ils appellent le vendeur.

Deux excellentes options pour rétablir la confiance des utilisateurs sont :

  • Construire une communauté autour de la marque ou du produit. Si les gens recherchent l'avis des paires avant de décider d'acheter, pourquoi ne pas faciliter leurs échanges ?
  • Être transparent et clair sur la confidentialité des données. Les utilisateurs ont besoin d'une communication claire sur les données qui seront utilisées par l'entreprise et sur ce qu'ils obtiendront en échange de la fourniture de leurs données.

Les utilisateurs veulent savoir s'ils peuvent faire confiance à ce qu'ils voient sur un site Web. L'exemple Twitter/Musk est un bon exemple du fait qu'il est difficile d'établir la confiance, mais qu'il est très facile de perdre cette confiance.

Deux enseignements clés tirés de l'exemple Twitter/Musk :

  • La modération humaine est toujours essentielle pour que l'utilisateur donne sa confiance
  • L'UX fait certainement partie des bonnes pratiques pour instaurer la confiance. Cela inclut des boucles de feedback où les utilisateurs donneront des informations utiles aux entreprises sur leurs produits et services.

Bad data is eating your time

🧑‍🏫
Orateurs: Barr Moses (Monte Carlo), Jennifer Strong (MIT Technology)

Les données deviennent d'une importance sans précédent pour les entreprises et les sociétés qui les utilisent aujourd'hui. Nous n'avions jamais vu d'entreprises investir autant d'argent dans les données et les organisations axées sur les données auparavant !

Mais malheureusement, Barr Moses a vu de nombreuses entreprises axées sur les données échouer parce qu'elles ne pouvaient pas réellement faire confiance aux données qu'elles utilisaient.

Par exemple, une grande compagnie d'assurance a donnée de mauvaises notes de crédit à certains de ses clients en raison des mauvaises données qu'elle a utilisées. Le résultat ? Des millions de personnes ont perdu l'accès aux crédits immobilier, aux hypothèques et à d'autres contrats importants dans la vie d'une personne, etc. C'est pour cette raison que Barr Moses a fondé Monte Carlo.

Elle connaît l'écosystème des développeurs/ingénieurs. Pendant des décennies, nous avons eu beaucoup d'outils et d'automatisations pour nous aider à vérifier que tout fonctionne toujours correctement dans nos systèmes d'informations.

Les données sont créées, mises à jour et transitent par ces systèmes. Cependant, les analystes de données ne disposent pas des mêmes outils que les développeurs et les opérationnels pour surveiller si les données sont toujours correctes à tout moment.

L'industrie doit comprendre qu'il est formidable d'avoir des outils pour surveiller le système qui utilise les données, mais nous manquons d'outils automatisés pour surveiller les données elles-mêmes.

Fundraising for developers: How are technical companies doing right now?

🧑‍🏫
Orateurs: Max Howell (tea), Rashmi Gopinath (B Capital Group), Eamon Leonard (Broadstone)

Pendant ce talk de nombreux exemples du monde open source ont été utilisé, mais la plupart des conseils pourraient également être appliqués à n'importe quel autre modèle commercial.

L'open source conduit souvent à des logiciels meilleurs et plus robustes. Beaucoup de gens unissent leurs forces pour construire quelque chose d'utile pour la communauté. Mais, elle donne également du pouvoir ou des possibilités aux individus :

Si vous êtes vraiment dévoué et que vous voulez vraiment construire quelque chose de grand, vous trouverez quelqu'un sur Internet qui voudra investir dedans.

C'est quelque chose que le monde de la « tokenisation et de la décentralisation » a prouvé. Peu importe le projet, vous pouvez trouver une personne avec qui il résonnera et qui voudra y mettre un sou.

Autres conseils :

  • Ne construisez pas un produit différent pour les utilisateurs et pour les investisseurs. Vous les décevrez tous les deux.
  • N'essayez pas de reprendre vos fonctionnalités open-source pour en faire une fonctionnalité payante plus tard. La communauté open source pourrait être offensée et vous perdrez des utilisateurs.
  • Au lieu de cela, pensez à des fonctionnalités d'entreprise telles que le support, l'authentification unique, etc. que vous pouvez vendre aux entreprises.

The good, the bad and the automated

🧑‍🏫
Orateurs: Pam Murphy (Imperva), Adam Bluestein (Fast Company)

Il n'y a pas que des êtres humains sur Internet. Il y a aussi des robots.

Les robots nous aident à effectuer de nombreuses tâches différentes qui ne nécessitent donc plus de cerveaux humains. Mais, il y a de bons bots et de mauvais bots. Et, ces derniers sont un des gros problèmes de cette décennie.

La conférence tente de nous sensibiliser à la nécessité d'utiliser des systèmes de gestion des bots pour protéger nos logiciels et nos sites Web.

Deux exemples ont été utilisés pour nous aider à comprendre comment les mauvais bots peuvent avoir un impact négatif sur les entreprises.

Premièrement, le cas de la PS5 : la demande pour la console était si forte que de mauvais acteurs ont créé des bots pour acheter rapidement la majeure partie du stock disponible sur les sites Web des détaillants (avant les vrais clients). L'objectif pour eux était de vendre des consoles hors de prix sur d'autres sites Web.

Ces bots ont créé beaucoup de frustration chez les clients. Cela a fini par devenir un problème de réputation pour Sony et les détaillants, qui ignoraient comment différencier les êtres humains des bots.

Cela a également créé un problème financier pour les détaillants. Comme le prix de la console est fortement suggéré par Sony, les détaillants gagnent peu d'argent lorsqu'ils vendent une console. L'essentiel de leurs marges provient de la vente complémentaire d'accessoires. Mais, les bots n'achètent pas d'accessoires. Ainsi, même si plus de PS5 ont été vendues que les versions précédentes, les détaillants ont gagné moins d'argent en raison du manque de ventes d'accessoires.

Second exemple : Twitter racheté par Elon Musk. Musk a demandé combien d'utilisateurs de Twitter sont en réalité des bots. Il a exigé une nouvelle enquête sur le nombre de bots de la plateforme. Pourquoi était-il si concerné par les bots ?

Twitter ne gagne pas d'argent en vendant des abonnements, mais en vendant des publicités. Ce qui incite un annonceur à choisir Twitter plutôt qu'un autre média social, c'est le nombre d'utilisateurs réels qu'il peut atteindre. En d'autres termes, plus il y a de bots sur la plateforme, moins les annonceurs dépenseront d'argent pour diffuser des publicités sur Twitter.

Cela entraîne de mauvais revenus ou en tout cas une diminution des revenus. Lorsque vous investissez dans une entreprise, vous voulez vous assurer que vous pourrez au moins récupérer l'argent à un moment donné, au mieux faire une plus-value. D'où les questions et les préoccupations de Musk.

En résumé : les mauvais robots sont un vrai problème pour les entreprises et doivent être combattus.

Lisbonne, une très belle ville

Comme je l'ai dit, je n'étais jamais allé à Lisbonne auparavant. Tout était nouveau pour moi, alors je voulais en voir le plus possible. Et c'est ce que j'ai fait.

J'ai voyagé avec EasyJet (pour la partie avion) et SNCF (pour la partie train). Je dois admettre que ce voyage de dernière minute au Web Summit 2022 a été un peu mouvementé. J'étais tellement fatigué quand je suis arrivé à Lisbonne… Vous ne vous imaginez pas à quel point c'étais un plaisir de retrouver mon lit dans ma chambre d'hôte !

Pour résumer le voyage, j'ai fait :

  • Châtellerault ⇒ Poitiers ⇒ Paris ⇒ Lisbonne
  • Lisbonne ⇒ Paris ⇒ Châtellerault

J'ai décidé d'utiliser le service de navette de mon hôtel B&B pour éviter d'être trop en retard pour mon check in (j'ai atterri à 22 h 45). Mais, ce n'est pas nécessaire dans tous les cas car il y a un service de transport en commun (métro et bus) qui permet de faire la navette directement depuis l'aéroport à la ville en environ 45 minutes. J'ai utilisé les transports en commun les autres jours.

Où j'ai séjourné pendant la conférence

J'ai dormi à Asul B & B, une maison d'hôte. J'avais une chambre privée bien confortable. C'était parfait pour se reposer avant et après la conférence. Les propriétaires étaient accueillants et très gentils.

Mon avion a atterri tard le soir, j'ai donc utilisé leur service de navette pour faire le trajet entre l'aéroport et la maison d'hôte. Tout était super et bien géré. Un peu cher si vous comparez au service de transport public local, mais vous n'avez pas à vous soucier du billet, des itinéraires, etc. Comme il était tard, je voulais que les choses soient aussi simples que possible.

Ma chambre privée chez Asul B&B

Il y avait une cuisine commune dans le B&B où tout était à la disposition des clients. Le matin, une personne était payée pour préparer le petit déjeuner pour tout le monde.

La cuisine partagée chez Asul B&B

Comme je l'ai dit, c'était un voyage de dernière minute et les prix des hôtels étaient beaucoup trop élevés et ils étaient généralement complets. En regardant les autres options disponibles (il n'y en avait pas tellement compte tenu des dates), j'ai trouvé ce B&B. Même si je n'avais pas la maison entièrement pour moi, c'était moins cher et confortable, propre et avec tout ce dont j'avais besoin pour y vivre une bonne expérience.

Malheureusement, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour visiter la ville. Mais en allant et en revenant du Web Summit, j'ai pris quelques photos pour vous donner une idée de la ville de Lisbonne.

Un aperçu de la ville

Je dirais que c'est irrévocablement une belle ville, mais il a bien plu pendant mon voyage. Le temps ne lui rend donc pas justice sur mes photos.

Elle ressemble à une jolie et vieille ville européenne avec quelques particularités : les couleurs ! Vous pouvez le voir sur mes photos, la plupart des murs ne sont pas seulement gris ou blancs.

Une autre spécificité de la ville (on peut le voir à Lisbonne, mais c'est un truc du Portugal) ce sont les Azulejos. C'est comme un carreau de terre cuite recouvert d'une glaçure opaque. Ils l'utilisaient beaucoup pour décorer les murs.

Il est traditionnellement blanc et bleu comme vous pouvez le voir sur ma première photo. Mais, les Azulejos modernes ont plus de couleurs, comme celui que vous pouvez voir ci-dessous. Il est exposé dans une station de métro de Lisbonne.

Certaines des choses qu'il faut voir à Lisbonne font partie du service de transport public de la ville. Ils ont le "carris", qui est un mignon tramway vintage et de nombreuses œuvres d'art à travers les stations de métro.

Altice Arena : le lieu du Web Summit

Le lieu était l'un des plus grands que j'aie jamais vus pour une conférence tech. C'est impressionnant de voir autant de monde au même endroit et un endroit qui peut tous les contenir.

De nombreux acteurs de l'industrie tech étaient présents, y compris certains des tout nouveaux acteurs du « côté web3 d'internet » comme Polkadot ou Filecoin.

Le web3 et le métaverse étaient vraiment un sujet fort si l'on se base sur la quantité de stands et d'expérience dédiés à ce sujet.

Il n'y avait pas que la société web3 représentée, heureusement ! En fait, il y avait tellement de stands et de scènes de discussion, de salons, etc. que cela compliquait un peu la navigation.

👍
Je mentionnerai également l'excellente qualité de l'application mobile Web Summit, qui m'a vraiment aidé à naviguer dans les 5 pavillons et les 71 000 personnes… D'habitude, les applications de la conférence sont horribles, mais celle-ci est géniale, alors j'ai pensé qu'elle valait la peine d'être mentionnée ici.

Parlons nourriture maintenant. La nourriture est toujours un grand sujet lors des conférences. Il y a toujours des discussions sur la qualité de la nourriture, la quantité de nourriture et l'organisation du repas du midi. Une mauvaise organisation du déjeuner peut ruiner toute la conférence du point de vue des visiteurs.

Sur la quantité, Web Summit ne pouvait pas faire plus. Il y avait des food trucks et des stands partout : entre chaque pavillon et autour de ceux-ci. Cela a permis aux visiteurs de trouver plus facilement quelque chose à manger sans attendre des heures dans les files d'attente.

La qualité de la nourriture était également excellente au Web Summit. J'ai mangé un délicieux burger avec de la viande d'excellente qualité + un coca.

Une chose à noter cependant, c'est la première fois pour moi que le repas du midi n'est pas inclus dans le prix de la conférence (plus de 900 euros par personne). J'ai assisté à d'innombrables conférences auparavant, elles étaient toutes beaucoup moins chères, mais je n'ai jamais payé mon repas du midi pendant celles-ci.

Je ne dis pas que nous devrions ou non payer pour le déjeuner lors des conférences. Je ne fais qu'énoncer des faits pour que vous ayez toutes les informations.

Cela étant dit, dans le salon (lounge) des développeurs (sponsorisé par Siemens), les gourmandises et le café étaient gratuits. Je suppose que c'était pareil dans les autres salons aussi.


Vous savez désormais tout sur le Web Summit 2022 ! J'espère sincèrement que cet article vous aidera si vous prévoyez de participer au Web Summit à Lisbonne dans les années à venir. Ou peut-être que cela vous a déjà aidé à décider si vous voulez y assister ou non.

Join 100+ developers and entrepreneurs and get notified on every new content.

No spam ever. Unsubscribe in a single click at any time.

Si vous avez des questions ou des remarques/conseils, n'hésitez pas à laisser un commentaire plus bas ! Je serais ravis de vous lire. Et si vous aimez l'article, n'oubliez pas de le partager avec vos amis.